12 août 2005

Que maudite soit la guerre


Seul un fou peut vouloir aller à la guerre ; seul fou criminel peut vouloir envoyer de jeunes gens à la guerre.

Soyons clair toute de suite, il n’y a pas de bonne guerre. S’il me semble nécessaire aujourd’hui de rappeler cette simple évidence, c’est qu’il me semble, que dans les médias et par extension dans les conversations, cette simple vérité est passé à la trappe de l’oubli aux profits de justifications tantôt humanitaires, tantôt sécuritaires, plus rarement économiques –seule véritable cause des guerres.

La guerre s’est sale

Et si nous avions oublié l’horreur de la guerre, voilà une idée affreuse. Si en cinquante ans de paix armée nous (européen, occidentaux, habitants des pays industrialisés) avions oublié l’ignominie de l’affrontement des hommes, des corps torturés par la douleurs, de l’odeur putride des cadavres en décompositions. Avant de donner notre opinion sur la légitimité de telle ou telle action militaire, ne devrions nous pas toujours faire acte d’empathie en vers les femmes, les enfants, les hommes mutilés, le corps déchiré par les éclats des obus et des bombes, imaginez les plaies sanguinolentes couvertes de boue, de merde et de pisse… Car c’est ça la guerre. Il n’y a pas de héros, il n’y a que des victimes soient les morts, soient les survivants (invalides, traumatisés, jamais indemnes).

La guerre s’est con

Il y a quelques mois, je lisais l’interview d’un général à la retraite (désoler je n’ai plus retrouvé la référence) celui-ci expliquait très sérieusement : que pour faire un bon soldat il faut prendre des jeunes gens, à dix huit ans ils ont acquis toute leurs capacités physiques et n’ont pas encore trop réfléchis sur la vie. Après vingt-cinq ans les jeunes sont déjà trop mûres et ils peuvent rechigné à faire se qu’on leur demande… (1)
C’est l’ignorance et la bêtise qui conduisent à la guerre, car celle-ci n’a jamais représentée une solution. Même si Clausewitz estimait que la guerre fut la prolongation de la politique par d’autres moyens (2) à l’instar de Sun Tsu (3) , sont prédécesseur, il était d’accord que la nature de la guerre ne peut se comparé à celle de la politique et que le politique doit toujours s’assurer que les armées sont à son service et non le contraire. Tout deux affirment ainsi que l’action du militaire doit être, avant même qu’elle ait lieu, circonscrite très précisément ; tant les armées laissées à elles-mêmes peuvent être nuisibles pour les populations et les territoires sur lesquelles elles se déploient.

Les meilleurs intentions du monde

Faire la guerre coût chère (4) , donc, assez logiquement, il faut que ça rapporte quelque chose. La première chose à laquelle on pense, c’est l’expansion du territoire, ou dans sa version contemporaine l’extension des zones d’influences ce qui revient au même. Mais, même pour le plus belliciste des dirigeants il faut trouvé une raison pour aller à la guerre, les uns en appellerons à l’espace vital, au message divin, à l’œuvre civilisatrice (elle est particulièrement belle celle-là) et bien entendus à la menace que représente l’autre. Toutefois, aujourd’hui on préfère s’en référer à la menace sur la sécurité nationale, voire au renversement du dictateur honni. Mais ne nous trompons pas toutes ces motivations, plus anciennes ou plus contemporaines, n’ont d’autres objectifs que justifier l’inacceptable, c'est-à-dire aller faire la guerre.
En ce qui concerne le profit des guerre il est simple, les mères perdent leurs enfants les sœur perdent leurs frères, les familles voient leurs biens détruits et en ruines. C’est d’ailleurs parce que naturellement personnes se souhaite la guerre qu’il faut la vendre. Ces dernières années d’ailleurs nous assistons à de magnifiques offensives de charme pour rendre la guerre « sexy » et nous détourné de la seule question importante : « à qui profite la guerre » ?
(1) Témoignage d’un ancien soldat en Iraq http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_article=2057
(2) A propos de Clausewitz : http://www.clausewitz.com/CWZHOME/Bibl/CWZFRANC.htm
(3)Téléchargé le texte intégrale de « L’Art de la Guerre » de Sun Tsu : http://www.bookenstock.com/afficher_livre.php?id=47
(4) Des chiffres a propos de la guerre en Iraq : http://partivertquebec.org/article.php3?id_article=356 ; http://www.grip.org/bdg/g2043.html


Contre la guerre

http://www.dicoperso.com/list/11/
http://ubucasa.skynetblogs.be/?date=20050410&number=7&unit=days (polémique)
http://www.wri-irg.org/fr/frhome.htm

L'Internationale des Résistant(e)s à la Guerre fut fondée en 1921 sous le nom de "PACO". Elle eut et a pour base la déclaration de l'IRG:

« La guerre est un crime contre l'humanité. C'est pourquoi je suis résolu(e) à n'aider à aucune espèce de guerre et à lutter pour l'abolition de toutes les causes des guerres. »




1 commentaire:

Jessica Klarkson a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.